• inayassociation

Réflexion sur l'Essentiel

Updated: Mar 3

Aujourd’hui plus que jamais, il me semble indispensable de s’arrêter, et d’observer nos modes de vie, la terre et ce que nous en avons fait. Pour cela je souhaite partager quelques informations que j’ai recueillies, sur les Indigènes de la Sierra Nevada.



La Sierra Nevada de Santa Marta est un massif montagneux au Nord de la Colombie, d’une altitude maximale de 5 775 m à seulement 42 km de la mer des Caraïbes, il s'agit d’un des plus hauts massifs côtiers du monde. Quatre peuples indigènes y vivent, les Wiwa, les Kankuamos, les Koguis et les Arhuacos, ils sont les descendants directs des Tayronas, l’une des plus grandes civilisations précolombiennes, contemporaines des Incas.

Chaque peuple vit indépendamment des autres, mais ils partagent tout de même un grand nombre de croyances et de traditions. Ils s’organisent et se réunissent autour de la figure du Mamo, qui à lui seul représenterait dans nos sociétés occidentales, un prêtre, un médecin, un guide spirituel et un professeur (et oui tout ça!!). Ne devient pas Mamo qui veut, c’est un enseignement spirituel qui commence dès le plus jeune âge, et qui dure plusieurs années !

Leur point commun que je souhaite souligner aujourd’hui, c’est l’étroite relation qu'ils entretiennent avec la nature (chose qui s’efface peu à peu de nos sociétés occidentales). En effet, ils considèrent la Sierra Nevada comme un corps sacré qui serait le centre du monde, le berceau de l’humanité. Ils se sont donnés pour mission de protéger toutes les ressources naturelles offertes par la terre qui leur a donné naissance, ainsi que le maintien de son équilibre.


Le respect de chaque être vivant étant au centre de leurs traditions, ils représentent pour moi (nous?) une grande source d’inspiration, d’admiration et d’apprentissage sur la Vie. (Prends en de la graine comme on dit !)

Ces peuples ont dû faire face, dans l’histoire, à la colonisation espagnole, la saisie de leurs terres, les conflits militaires et aujourd’hui encore l’industrialisation de leur territoire.


Leur message aujourd’hui s’adresse à chacun d’entre nous « les petits frères » :

“Arrêtez de détruire notre Terre.”


La leur mais la nôtre à tous, celle qui nous a vu naître, qui nous verra mourir et qui nous permet aujourd’hui de vivre.



« Dans la communauté Kogui, toute action menée contre la nature est un acte sacrilège commis contre l’homme lui-même »


Écoute, compréhension et communication, liste d’adjectifs (non exhaustive), dont Ináy fait preuve afin de promouvoir l’éducation des enfants indigènes, dans le respect de leurs traditions et donc de la Terre !!

« Petite sœur » Tania Ináy Volunteer

24 views